Brouillage


Brouillage   2012 – 90x130cm – puzzles peints, encadrements sous-verre, mur peint.

Voici un paysage tel que la société contemporaine nous conduit à le peindre : le langage PC, « picturalement correct » avec des formes d’importance équivalente, des couleurs primaires, réparties de manières aléatoires masquant toute originalité ou différence. Ainsi, rien à interpréter, rien à regarder, pas de forme, pas de nuance. La satisfaction académique de l’insipide.
Décomposer, recomposer, que ce soit de manière consciente ou inconsciente, nous ne voyons que ce que nous voulons voir. Nous construisons un monde duquel doit être banni le hasard, l’inconnu, l’a-normal, l’angoissant, un monde correct, conforme, maîtrisé, policé, rassurant. Sans vie.
Que voyons-nous par la fenêtre ?
De quelle côté de la fenêtre se trouve-t-on ?
« Ce qu’ils voient n’est pas ce qu’ils regardent. » Lacan



Pour agrandir, cliquez sur l’image :

Brouillage
Brouillage   2012 – 90x130cm – puzzles peints, encadrements sous-verre, mur peint.



Brouillage (détail)
Brouillage détail   2012 – 90x130cm – puzzles peints, encadrements sous-verre, mur peint.






Retour portofolio

Les commentaires sont fermés.